Comment réduire son ISF ?

Il est tout à fait possible de réduire son impôt sur la fortune ou ISF. Découvrez tous les moyens qui sont mis à votre disposition dans ce domaine.

Souscrire des parts de PME

Chaque contribuable peut réduire son ISF en souscrivant au capital d’une PME en phase d’amorçage ou d’augmentation de capital. Cette réduction sera à hauteur de 50 % de la somme investie mais sera tout de même plafonnée. En même temps, si c’est votre choix, vous pouvez également bénéficier d’une aventure entrepreneuriale qui pourra vous servir dans le futur. Si dans votre entourage vous n’avez personne qui dispose d’une PME, vous pouvez toujours souscrire au travers de structures holdings ou de mandats de gestion.

Souscrire au FIP ou FCPI

Vous pouvez aussi vous orienter vers le FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) ou encore le FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation). Par définition, ce sont des investissements en PME qui peuvent être cotés ou non cotés sur des marchés dits alternatifs. Ce système vous permettra de défiscaliser votre ISF d’une hauteur de 50 % des sommes versées (http://reduiresesimpots.org/). Encore une fois, cette réduction sera plafonnée. Il faut juste comprendre que ce type de défiscalisation est limité à 4 régions limitrophes seulement.

Comment réduire son ISF ?

Faire une donation d’usufruit temporaire

Vous avez aussi la possibilité de réaliser une donation d’usufruit temporaire pour réduire votre ISF. Vous pouvez alors donner à vos enfants un usufruit temporaire sur un ou plusieurs biens immobiliers pour une durée de 8 ans si vous êtes propriétaire. Vos enfants pourront ainsi occuper votre maison ou encore la louer et utiliser les revenus obtenus pour financer leurs études. La valeur de cet usufruit est fiscalement taxée à 23 % de la pleine propriété par période de 10 ans.

Acquérir une nue propriété

Vous pouvez également investir dans la nue-propriété d’un bien immobilier. Vous achetez un ou plusieurs biens immobiliers et vous demandez à un bailleur institutionnel d’acquérir sa part d’usufruit temporaire pendant une durée de 15 à 18 ans. Vous réduirez ainsi votre ISF puisque les fonds affectés à ce projet n’y seront pas compris.

Pour connaître quelle solution est la mieux adaptée pour vous, il est recommandé de se faire aider par un courtier professionnel en investissement immobilier. Cet expert saura vous conseiller et vous guider vers les bonnes solutions adaptées à votre situation. Ils sont nombreux à proposer leur expertise sur le web. Il suffit de faire votre choix.